Attention : La Radiolux se lance dés l'ouverture du blog. Pensez à la stopper pour écouter des mp3 !

20 sept. 2008

Angil play Zowee, and it rocks !

Du 18 Avril au 30 Mai 2008, Angil & the Hiddentracks ont repris lors d'une série spéciale de concerts l'album : Wowee Zowee du groupe PAVEMENT.

Bien. L'idée est déjà pas banale.
On connait la propension des Hiddentracks et de leur leader Michael Mottet à expérimenter, changer leur sets en défrichant régulièrement de nouveaux horizons, de nouveaux arrangements, ainsi qu'à provoquer les rencontres avec d'autre artistes indépendants et originaux.

Cet auteur/compositeur/interprète au talent reconnu et apprécié , et que l'on suit ici depuis ses (tous) débuts, défraie les chroniques européennes spécialisées, même si sa ville natale (Roanne) ne le connait que peu. Par contre, St Etienne, sa ville de résidence l'accueille régulièrement, pour des sets d'accompagnements de films muets, des concerts "classiques" avec les Hidden tracks, son groupe principal ou bien en parallèle/ou collaboration avec d'autres combos tels Definitions, John Venture, the Doo Doo Doo Tsi Tsi Ta’s...etc.

On ne compte plus les villes (dont Reykjavík !) qui l'ont vu assurer les premières parties d'artistes tout aussi intéressants, tels : Why, Zita Swoon, Verone, Julien Ribot, The Kills, Brigitte Fontaine, Troy Von Balthazard, Bright eyes...
Aussi, cette expérience "Pavement" marque encore d'un trait rouge la carrière d'Angil.

... J'avais, (j'avais ??), lors d'une précédente note consacrée à son dernier album "Oulipo saliva" fait remarquer l'aspect parfois un tant soit peu "rébarbatif" de son répertoire, (ah bon ?), qui, malgré une nette originalité et un goût prononcé pour le bizarre (ce que j'adore) manquait parfois un peu trop d'énergie ou de "sauvagerie", (dans le sens de liberté non retenue.) (En fait, non, je ne l'avais pas écrit, mais j'ai du le penser très fort ...)

C'est pourquoi ce Wowee Zowee arrive à point nommé pour casser les dernières réticences et confirmer que "Oui, Angil et ses morceaux cachés sont vraiment capables de tout !"
(Cf. cette version enregistrée du concert de Paris du 30 Mai, dispo ici)

Autant l'album original des Pavement (voir la chronique de Indiepoprock.net) peut parfois sembler hétérogène ou désordonné, autant la version qu'en tire Angil lui siet comme un gant.
En vrai fan et surtout en superbe arrangeur et amateur de la langue, accompagné par cela de belle manière par ses acolytes, Angil & The Hiddentracks arrive à redonner toute sa saveur à l'ensemble de cette référence pop des 90's.

...Quelle joie d'entendre Michael se lâcher sur des petits délires punk, et les guitares partir dans des accompagnements ou solos très "indie". Quelle joie de l'entendre changer de voix toutes les minutes, à l'instar de Stephen Malkmus sur l'album au chien bleu.

"Half a canyon"... but Angil at 100% !
Ils sont au top MAINTENANT,... et j'espère que vous les écoutez vous aussi... MAINTENANT !


Line up Hiddentracks :
batterie : Xavier Pradel
basse/chœurs : Pauline Dupuy
guitare/Farfisa : Flavien Girard
guitare/chœurs : Jean-Christophe Lacroix (c'est lui qui reproduit à merveille la plupart des solos de Malkmus...)
guitare/chant : Michael Mottet

A écouter en ligne : "Rattle by the rush" (Version avec violon du live de Nantes, 27 Mai 08) sur Jetfm.

Aucun commentaire: