Attention : La Radiolux se lance dés l'ouverture du blog. Pensez à la stopper pour écouter des mp3 !

5 juin 2016

The Mystic brew, from Russia : Something More Than a Dream.

Je ne sais plus trop comment j’ai eu l’occasion de découvrir les Mystic brew ..


Peut-être à l’occasion d’un post du mag Shindig, sur Facebook, en février dernier, concernant la découverte d’un groupe garage beat sixte russe, qui renvoyait sur une vidéo ? 
Le jeu des mots clefs m’a peut-être amené sur une vidéo de ce combo contemporain.. et leur Bandcamp a ensuite fait le reste… 

N’empêche, il y avait longtemps que je n’avais pas écouté un groupe aux influences sixties autant revendiquées balancer un son et des mélodies aussi sympa.
En fait, les deux premiers singles du groupe, parus en 2013 et 2014 sur le label allemand Soundflat évoquent le meilleur des groupes garage des années 80 ou 90, plutôt tendance européenne, et c’est un peu normal. La pochette du deuxième est d’ailleurs assez représentative du classicisme du genre avec sa photo du groupe en plein air, sur une sorte de balcon d’esplanade de château. (cf ci-dessous)
Quant au son, pour ma part, je convoquerais les Thanes, pour les mélodies et la présence de l’orgue, les Others pour l’aspect new england et le beat aux connotations Outsiders, et pourquoi pas le feeling fuzz des Higher states/Mystreated.
Mais la surprise après ces deux simples très réussis, a été de découvrir leur album, à la pochette très graphique et assez étrange, où le groupe a pris le pari d’aller vers d’avantage de psychédélisme.
Le thème de  Something more than a dream, d’abord, avec l’espace, déjà abordé dans une maquette sous forme k7 parue en 2015*, mais aussi une direction bien plus étirée.  Le nombre de titres : 7, montre d’ailleurs à quel point le groupe a gagné en écriture.  
(*) « Space is the place to be » a droit à une relecture sur le lp, ce qui fait deux versions assez différentes à se mettre sous la dent.


La production est à la hauteur du projet, et les compositions sont vraiment agréables et originales.
Le titre : Belaya Bol’, chanté en russe, conclut l’album avec une touche locale bienvenue.
L’ensemble permet de placer dores et déjà ce lp (tiré à seulement 300 copies !) parmi les meilleurs du genre produit dans le courant revival garage beat/psych.

En Avril, le groupe a enregistré les titres d’un nouvel album, et propose le titre « Gamma gamma » sur son Soundcloud. Un morceau instrumental produit en partenariat avec des artistes electro, pour un projet parallèle.  A suivre…

Les Mystic brew sont très présents sur le web avec un compte Bandcamp : 

Un Soundcloud :

Et une page Facebook :

> A venir : un interview du groupe (dés que ceux-ci ont pris le temps de me répondre ;-))




Aucun commentaire: