Attention : La Radiolux se lance dés l'ouverture du blog. Pensez à la stopper pour écouter des mp3 !

16 déc. 2010

Bon dieu, Nic ! sommes nous tous sur la lune ?

En 2006 (il y a donc 4 ans, déjà), je découvrais grâce à une plateforme bien pratique qui pré datait le fameux Deezer*, le groupe The Thieves (ou IV Thieves, c'est selon) et leur leader Nic Armstrong.

Groupe anglais bien orienté garage pop, entre the Coral et Oasis.

J'avais à l'époque flashé sur une ballade merveilleuse intitulée : "In your arms in my mind", que j'avais posté sur mon blog le Podcast d'Hector, alors que j'avais que très peu d'infos dessus.
(Lire une notice biographique sympa en anglais sur Fearless music.)
Depuis, j'ai réalisé que c'était un ep solo. (Et on retrouve le titre sur l'album "solo" de mister Armstrong.)

Aujourd'hui, les choses sont plus claires, et je m'aperçois que ce gaillard est un sacré auteur compositeur, que ce soit en solo ou avec ses "voleurs". Et même si on notera une approche beaucoup plus sixties et émouvante voire tendue en solo et d'avantage d'ambiance à la Oasis avec the Thieves, cela reste de très bonne facture comparé à certains autres groupes bien plus mis en avant par la presse anglaise souvent.

On peut retracer assez facilement sa discographie, qui commence à compter numériquement parlant, et je vous encourage très fortement à écouter ses bijoux sur Deezer, (pourquoi pas ?) et à acheter ce que vous pourrez.

Nick Armstrong :
- Un album CD (avec deux pochettes différentes Uk et US) de très bonne facture : "Greatest white liar" (One little indian, 2005) (ci à gauche l'US.) plus un album paru en 2009 "Do or die" (sur son propre label ?)
- 4 très bons Eps, dont un live.
The Thieves /IV Thieves :
- Un album : "If we can escape my pretty" (2006) (2 pochettes #, EUr et US) (dessous : à gauche : Us, à droite européenne)

- Plus un single, et un ep.











A écouter :
Nic Armstrong sur Deezer
The Thieves sur Deezer

Aujourd'hui je vous livre le titre fuzzé incroyable : "As warm as you really are", tiré du ep "Brokenmouth blues", partculièrement influençé Freakbeat, titre que vous trouvez aussi sur la compilation CD des soirées "Gloria" parisiennes parue en 2005.






Encore un artiste "lâché" j'ai l'impression, mais au talent fou. ...Tiens ça me fait penser à Anton Newcombe des Brian Jonestown massacre... pas vous ?
Un autre petit regret : où sont les vinyles pour cet artiste ??

(*)
Radioblogclub, bien sûr !

Aucun commentaire: