Attention : La Radiolux se lance dés l'ouverture du blog. Pensez à la stopper pour écouter des mp3 !

23 août 2010

Bogeymen, the singles and first album, again !

As an answer for the general demand, here it comes again the Bogeymen singles collection, plus the first album.

> Be aware : Two links.

For details see the complete previous note here.

15 commentaires:

Hectorvadair a dit…

Singles collection : http://www.sendspace.com/file/bhe9z8

"Introducing" cd :
http://www.sendspace.com/file/dofmzo

mp : "wtai" if needed

Anonyme a dit…

MERCI
Thierry depuis la BRETAGNE

Hectorvadair a dit…

You're welcome Thierry !

Lisa Sinder a dit…

Thank you very much! Great band!

Merci & greets from Moscow!

Take care,
Lisa

Hectorvadair a dit…

Thank you Lisa. First time (I think) I had hello from Russia.
You're welcome.

Anonyme a dit…

quelqu'un a-t-il des nouvelles de Stéphane, le boss de Dig Records, qui a sorti pas mal de disques des Bogeymen à l'époque ?

Hectorvadair a dit…

J'en discute justement en ce moment avec un pote de l'époque. En fait, il aurait "disparu" de la circulation.
Je compte poster sous peu sur le web un article sur DIG Record, avec le catalogue complet et des souvenirs, car j'ai pas mal communiqué avec lui, de 1994 à 1999.
Ceci sera le premier pas vers un répertoire le plus complet possible sur les labels européens de garage/mod "oubliés" aujourd'hui.
Keep in touch.

Anonyme a dit…

Excellente idée que d'écrire sur l'histoire de DIG Records, ce fut l'unique label français de garage punk des années 90. Que du bon !
Que de souvenirs aussi ! J'ai bien connu Stéphane à l'époque et j'ai un peu participé à l'aventure de DIG avec lui. Fais moi signe si tu as besoin d'info sur la disco complète du label.

Hectorvadair a dit…

Un peu mon neveu.
Il me manque une ou deux infos et surtout... ton mail qu'on puisse communiquer correctement.
Qui es-tu ??

ps : joins moi à l'adresse présente sur le blog: hectout@rockaroanne.fr

Musicmasterfuzz a dit…

Ah, les Bogeymen, que de bons souvenirs ! J'ai eu la chance avec mon groupe The Linkers de pouvoir partager plusieurs dates avec eux et Laurent restera pour moi le meilleur chanteur Garage français des 90's avec son extraordinaire voix (au timbre très proche de celle de Robert Jelinek des Creeps dont ils firent d'ailleurs la première partie ici à Bordeaux au mythique bar rock Le Jimmy.)
Mais comme tout groupe a une fin, il ne me reste plus que leurs disques qui reviennent régulièrement sur la platine et qui tels la madeleine de Proust font ressurgir tous ces vibrants souvenirs. Nostalgie ?

Hectorvadair a dit…

Les Linkers ? cool.J'ai quelques uns de vos disques. Dont les deux premiers lp.
Merci des souvenirs... ca fait plaisir !
Keep in touch !

Musicmasterfuzz a dit…

Sans vouloir contredire "Anonymous", il y a eu aussi Weed Records, qui bien que dirigé par un anglais du nom de Darren Ross, avait sa base en Normandie et qui a sorti plusieurs EP et LP bien garage punk psyché dont Dod & the Rods, The Needs, The Booby Traps, The Kwyet Kings, The Turkee Necks, The Cynics, The Crimson Shadows, The Ramblers, 1313 Mockingbird Lane, The Lust O Rama et The Linkers (dont je suis guitariste.)

Hectorvadair a dit…

Bien envoyé "Musicmasterfuzz".
Je ne te le fait pas dire et n'ai simplement pas répondu à Anonymous sur ce sujet, car il était justement... anonymous et n'a pas répondu à ma précédente réponse.
J'ai l'impression qu'il ne connais pas tant de chose que ça. (arf, voilà quelque chose qui le fera peut-être réagir.)
...Je citerai aussi pour ma part : Farniente records qui a édité quelques bonnes doses australiennes.
...Quant à Darren Ross, il y a un ptit billet "rigolo" à lire ici (au sujet de sa réputation sulfureuse et du 45 t "I want my woman). Je me souviens très bien de cette histoire, et du désamour qui s'est produit à la fin des années 90 avec de nombreux acteurs du secteurs :
http://gorgons.free.fr/les45etlesEP.htm

Hectorvadair a dit…

Oups, je corrige : c'est Hellfire club (d'Orange) qui a sorti des 45 t australiens, quant à Farniente (Rennes, Rochefort, puis Bordeaux et Londres) il a sorti trois références : 1 45 t Breadmakers, 10“ Unheard of et 45 t Streaky ave (ex Trapmen.)
Sinon, je rajoute Makeface records (Tours) qui deviendra Do the dog en 1998., .. Nest of Vipers (Rennes)... et Max Picou (Suisse) qui a sorti de très bonnes productions garage US entre autres.
Donc.. Dig a été loin d'être le seul effectivement... même s'il est resté très présent dans les esprit avec des références mémorables.
J'aurai l'occasion de reparler de tout cela dans des articles complets que je compte rédiger sur un site ou blog, avec d'autres collègues européens avec lesquels je suis actuellement en contact.

Musicmasterfuzz a dit…

Je ne polémiquerai pas sur le cas de Darren Ross (maintenant il y a prescription, non ? ) mais il est arrivé aux Linkers un peu la même chose qu'aux Gorgons, à part qu'au lieu de récupérer le fric qu'il nous devait, on a quand même réussi à récupérer des vinyls en dédommagement (il nous en reste même encore à vendre ! )
Le personnage était pourtant sympathique et a bien mouillé la chemise pour la cause garage au début du label, mais apparemment il a eu les yeux plus gros que le ventre et a coulé en escroquant ceux qu'il avait aidés au début. De bons souvenirs quand même en repensant à cette époque où Dig & Weed records ont fait connaître le garage français au monde extérieur.