Attention : La Radiolux se lance dés l'ouverture du blog. Pensez à la stopper pour écouter des mp3 !

14 août 2010

Johnny Burnette : all by myself

Les plus curieux d'entre vous auront remarqué que "Tear it up" (Charlie Feathers/Cramps) a été composé par le célèbre trio Johnny Burnette, composé des deux frangins Johnny et Dorsey, (chant/Guitare; et contrebasse) plus Paul Burlison à la guitare.
La session originale date du 07 Mai 1956. C'est ce qui fait entre autre qu'elle sonne si fifties alors qu'elle a été enregistrée par Feathers en 1968. Vous retrouverez les références de la disco du groupe sur l'excellent "The Johnny and Dorsey Burnette discography".

...Le trio a commencé sa carrière discographique en 1956 chez Decca, et a produit une poignée de bons 45t qui n'ont rien à envier aux meilleurs enregistrements Sun.
Leur carrière n'a cependant pas dépassée le stade régional, et s'est terminée en 1957.
Johnny est décédé d'un accident de bateau en 1964, après une carrière solo. Son frère a aussi connu un petit succès au début des années 60, tandis que Burlison a refait surface comme guitariste de session chez Sun. (Tiré de Allmusic)

"All by myself", datée du 02 Juillet 1956 est tiré de leur unique album de chez Coral. C'est un bon rockab.

> Pourquoi ce choix plutôt qu'un autre ? on aurait pu remettre une énième fois leur version originale du "Train kept a rollin'" popularisé entre autres par les Yardbirds, mais j'ai préféré celui-ci, car quelques années plus tard, en 1977, Johnny Thunders et ses Heartbreakers on enregistré une chanson du même titre qui a bizarrement quelques similitudes (1977).
Voir une vidéo du titre livre sur YT.

Bien que cette dernière soit créditée à Walter Lure et Jerry Nolan, tous deux membres des Heartbreakers (source Allmusic), ont peut s'interroger un peu sur la ressemblance du titre. (...)

All by myself (1956) (Antoine Domino-Dave Bartholomew*)






(*) Voir la bio de Dave Bartholomew sur le songwritershalloffame. L'occasion de découvrir ce super site de référence sur les compositeurs.

Aucun commentaire: